Archive

3 questions à… Arto Lindsay (Brésil-USA)

« 3 questions à… » est une rubrique qui permet à nos lecteurs de découvrir un artiste à travers de brèves confessions sur son rapport au voyage et à la musique.

En tournée européenne pour l’album Cuidado madame, qui marque son retour en studio 13 ans après le précédent Salt, il a régalé le public parisien d’un concert mémorable dans la chaleur moite d’une Bellevilloise insatiable. Nous l’avons croisé le lendemain, entre deux émissions de radio, le temps de quelques mots au goût de cachaça et de sazerac.

Bruitiste, hédoniste, guitariste : Arto Lindsay est tout cela à la fois. Inclassable et insaisissable, cet ancien membre du Lounge Lizards a roulé sa bosse sur les chemins escarpés d’une scène musicale hétéroclite en collaborant avec des artistes de tous horizons, de Marisa monte à David Byrne en passant par Alain Bashung ou Ryuichi Sakamoto.

“Étant guitariste, c’est sans doute Jimi Hendrix qui a eu le plus d’impact sur moi”

 

Qui t’a le plus influencé musicalement durant ton parcours?

J’ai grandi dans l’État de Pernambuco, dans le Nordeste brésilien, mais plus que les musiques de cette région, comme le forró, je dirais qu’étant guitariste c’est sans doute Jimi Hendrix qui a eu le plus d’impact sur moi musicalement. Dans un autre registre, j’ai également été influencé par ma mère. Elle jouait merveilleusement bien du piano et aimait écouter des disques. Elle avait une collection de vinyles  qui allait de la bossa nova de Joâo Gilberto au jazz de crooners comme Nat King Cole. Tous ces artistes ont éveillé ma curiosité auditive.

Si tu pouvais aller n’importe où, dans quel lieu rêverais-tu de jouer?

Je crois qu’aujourd’hui, j’irais jouer à la Philharmonie de Berlin, cette bâtisse incroyable en plein coeur de la capitale. C’est un lieu magnifique, qui m’inspire alors que je ne l’ai encore vu qu’en photo !

As-tu un lieu musical coup de cœur à faire découvrir à nos lecteurs? 

J’affectionne les endroits où la musique est vraiment présente et fait partie du quotidien, où les gens jouent partout : dans la rue, dans les cafés, chez eux avec la fenêtre ouverte… Donc je conseille des lieux comme Salvador de Bahia, au Brésil, ou la Nouvelle-Orléans, en Louisiane. La ville devient musique.

Fermer

Des questions?

HIT THE ROAD EVENTS | info@hittheroad-events.com | 14 avenue Aubert - 94300 Vincennes, PARIS.

  • Contact


  • Subscribe error, please review your email address.

    Fermer

    You are now subscribed, thank you!

    Fermer

    There was a problem with your submission. Please check the field(s) with red label below.

    Fermer

    Your message has been sent. We will get back to you soon!

    Fermer